absenteisme scolaire

Comment lutter contre l’absentéisme scolaire de son enfant ?

Chaque année, le nombre d’enfants transgressant sans retenu l’obligation scolaire ne cesse d’augmenter. Doucement, mais surement le phénomène d’absentéisme scolaire devient préoccupant. Et sans une approche de solution, les enfants prendront du plaisir à s’absenter des cours. Alors que faut-il faire pour lutter contre l’absentéisme scolaire ?

Les actions à mener au sein de l’école

L’absentéisme scolaire consiste à manquer les cours sans raison sérieuse. Pour lutter contre cela, les actions doivent être menées conjointement par les parents et l’école.

Être en mesure de repérer les absences

Pour lutter contre l’absentéisme scolaire, la première solution consiste à déterminer les cas d’absence. Autrement dit, dans chaque école et établissement, l’administration doit être en mesure de recenser les élèves absents. Et cela suppose la tenue d’un cahier d’enregistrement au quotidien. Ainsi, l’enseignant en charge de la classe devra effectuer avant chaque cours un appel des élèves. Il est possible d’utiliser les dispositifs d’enregistrement électronique. Quant à l’application SIECLE Vie scolaire, il convient aux établissements de second degré.

Ainsi, l’absentéisme scolaire doit constituer le thème principal du comité d’éducation et de toutes les institutions partenaires. Ces dispositifs locaux constituent une solution que doit adopter les personnels enseignants pour suivre les enfants et lutter contre l’absentéisme.

Prévenir les personnes responsables de l’absentéisme scolaire

Pour avoir un retour positif, il est important de créer une condition favorable pour tous. Pour cela, les écoles doivent informer les personnes responsables de l’importance de l’assiduité des élèves. Ceci va favoriser le renforcement des liens parents et établissement. Ainsi, il sera plus facile de mettre en place des actions contre le décrochage scolaire.

Selon les dispositions du code de l’éducation, lors de l’inscription, le projet d’école ainsi que le règlement intérieur sont présentés aux personnes responsables de l’enfant. Ceci afin de leur permettre d’offrir un excellent accompagnement des élèves.

Se doter des moyens pour traiter les cas d’absence

Lorsqu’un enseignant ou un personnel responsable d’une activité scolaire constate l’absence d’un élève, ce dernier doit informer :

·         l’école ou le directeur d’école ou le chef d’établissement ;

·         dans les établissements du second degré, le conseille principal d’éducation.

Ceux-ci entrent en contact avec la personne responsable par appel ou tout autre moyen disponible pour l’inviter. En effet, l’absence d’un enfant au cours est très préoccupante. Parfois, ce sujet est source de désarroi et d’inquiétude, d’où l’importance d’un accompagnement. L’établissement peut mettre en place des mesures dissuasive comme des punitions (heures retenues, travaux supplémentaires). Cependant, toutes mesures susceptibles d’accentuer l’absentéisme scolaire sont prohibées. Il est conseillé de mettre en place des actions pour faciliter le retour.

Lorsque l’enfant atteint demi-journée d’absence sans justification, une équipe éducative doit intervenir dans l’école pour prévenir l’enfant. Dans le second degré, les personnes responsables de l’enfant sont convoquées pour rappeler les obligations de chacun.  D’autre part, il faudra alerter l’assistant de service social de l’établissement pour évaluer la situation de l’enfant. Il est aussi possible que la commission de suivi des élèves en difficulté recherche l’origine de l’absentéisme scolaire de l’enfant. Ils pourront ensuite proposer des solutions pour favoriser la persévérance scolaire.

Les actions à mener par les parents

Pour la réussite éducative des enfants, les parents ou les personnes responsables de l’enfant ont un grand rôle à jouer. Même si les établissements scolaires mettent en place des idées de prévention du décrochage, il faut une action conjointe. En effet, les écoles peuvent faire appel à des psychologues, effectuer des réorientations avec l’appui des conseillers d’orientation. Mais sans l’appui des parents d’élèves, l’enfant risque de retourner dans les veilles habitudes.

Il est donc du devoir des parents de parler avec les enfants et surtout de les encourager à persévérer dans les études pour obtenir les diplômes.  Ils doivent collaborer avec les établissements pour mieux impacter l’enfant. Ce faisant, ils permettront à leur enfant de finir convenablement les formations et la qualification pour une insertion professionnelle.

L’absentéisme scolaire est un fléau grandissant au sein des écoles. Ayant des causes et raisons variées, il est difficile de trouver une solution idéale pour limiter le décrochage. Toutefois, avec une bonne communication entre les établissements et les parents, il est possible de réussir cette lutte.